Compte rendu | Atelier "Prospective territoriale"

Jeudi 22 juillet s'est tenu l'atelier "Prospective territoriale - Horizon 2050" au Centre Universitaire de Foix. Organisé sur une demie journée, cet atelier a réuni une soixantaine de participants, élus, techniciens et membres du conseil de développement, représentant les sept intercommunalités que compte le PETR de l'Ariège ainsi que la Communauté des communes du Couserans et le PNR des Pyrénées Ariégeoises.

En amont des ateliers, le portrait de territoire du PETR de l'Ariège tel qu'il apparaît en 2021 au regard des données statistiques, a été présenté aux participants. Vous trouverez ci-après les infographies projetées par thématique, ainsi que deux thématiques supplémentaires qui n'ont pas pu être présentées faute de temps relatives à la santé et au sport.

Téléchargez les infographies ci-dessous

A savoir !

Pour un portrait de territoire plus nuancé, nous vous recommandons de consulter les portraits thématiques détaillés qui expliquent les grandes tendances sur le territoire.

Cohésion territoriale

Mobilité

Transition écologique

Alimentation

Emploi, économie

Cohésion sociale

Santé

Sport

Synthèse


Tout au long de la matinée, les participants ont été répartis en 8 tables avec chacune un référent destiné à faciliter les échanges au sein du groupe.

    Lors du premier atelier "Se projeter en 2050", organisé autour de coupures de presse fictives relatant des phénomènes qui se dérouleraient sur le territoire en 2050, les participants étaient invités à sélectionner les coupures de presse qui leur paraissaient désirables, non désirables, proches de la réalité, trop idéales ou trop castastrophiques, afin de constituer leur propre portrait de territoire en 2050. Voici les portraits de territoire réalisés.


    • Hypothèse n°1
      Le climat se dérègle, la cohésion se renforce

      Agriculture et alimentation: poursuivre la tendance actuelle

      Dérèglement climatique: changer le jeu d'acteurs

      Education: c'est la base de tous les changements

      Social: une place crédible pour chacun

      Mobilités: inverser la tendance au profit des mobilités douces au quotidien

    • Hypothèse n°2
      En 2050, l'Ariège exemplaire

      Une mobilité durable

      Le tourisme nature

      Une participation citoyenne fluide

      De nouvelles formations professionnelles

      La préservation de la ressource en eau

      La sobriété énergétique

      La souveraineté alimentaire

    • Hypothèse n°3
      Potentiels

      Préserver, développer, innover

      Formation-éducation

      Santé: attractivité pour les soignants

      Eau, préserver la ressource

    • Hypothèse n°4
      Ariège 2050: un territoire d'avenir

      Nouvelles formes d'habitats

      Nouvelles formes de travail

      Nouveau découpage administratif

      Développement mobilités actives et du co-voiturage

      Agriculture raisonnée et bio

    • Hypothèse n°5
      Tous utiles socialement

      Social - Travail - Education - Culture - Publics spécifiques

      Mobilité - Déchets - Eau

      Santé

      Economie

      Recherche-Formation

    • Hypothèse n°6
      Une pépite verte

      Formation

      Economie verte et locale

      Social

      Santé

      Mobilités

      Ressources naturelles

    • Hypothèse n°7
      Souveraineté alimentaire

      Alimentation durable, locale, saine et résiliente

      Agriculture résiliente

      Solidarités

      Tourisme et habitat: le défi de l'accueil de nouvellespopulations

      Santé, entre idéal et défis

      L'autonomie énergétique accessible

      Une rénovation des logements achevée

    • Hypothèse n°8
      Territoire rural attractif et ouvert

      Tourisme nature

      Le défi de l'eau

      Désert médical

      Territoire énergie positive

      Mobilités douces au quotidien

      Ruralité attractivité

    • Synthèse
      Les articles de presse les plus choisis au cours de l'atelier

      Alimentation - Santé - Social - Energie - Habitat - Formation - Eau - Mobilité


    Lors du second atelier "Notre pouvoir d'agir", organisé autour d'un arbre à problèmes, les participants ont été invités à analyser les causes d'un des problèmes soulevés dans l'atelier précédent. Chacune des 8 tables a dû questionner 8 problèmes différents afin d'identifier ses causes et notre pouvoir d'agir localement. Voici les 8 propositions d'agir localement.


    Comment favoriser l'utilité sociale de chacun ?

    Les causes identifiées

    Se poser cette question c'est faire le constat que la valeur travail n'est pas justement rémunérée aujourd'hui pour les bas salaires.

    C'est également faire le constat que les métiers à bas salaires concernent dans leur grande majorité les métiers du soin, de la santé, du social, de l'agriculture autrement dit des métiers à haute valeur sociale.

    Il existe une déconnexion entre rémunération et valeur, utilité sociale, du travail. De nombreux métiers utiles socialement sont aujourd'hui en déficit de main d'oeuvre faute notamment de juste rémunération: les personnes d'aide à la personne, les ouvriers agricoles par exemple.

    Les difficultés de recutement sont liées non seulement à l'inadéquation des formations mais également à des difficultés d'orientation ou de réorientation professionnelle, et des difficultés de projection dans l'avenir chez les jeunes.

    Il existe également sur le territoire une chute généralisée de l'engagement bénévole que ce soit dans les clubs sportifs, les associations d'utilié sociale ou les pompiers volontaires. Cette érosion de l'engagement bénévole est liée aux difficultés d'insertion de la société en général. Si tu ne te sens pas intégré par la société, tu ne souhaites pas t'engager pour soutenir cette société.

    Notre pouvoir d'agir

    Afin d'encourager l'engagement des jeunes, les collectivités territoriales pourraient:

    • mettre en place des services d'intérêt général permettant de leur financer le permis de conduire, une formation, un projet personnel/professionnel d'orientation...
    • proposer des missions de volontariat dans le cadre du service civique national en lien avec les enjeux de la transition territoriale
    • faciliter la co-construction d'un projet de territoire des jeunes (par et pour les jeunes)
    • construire un partenariat durable avec les acteurs de la formation (CR Occitanie, Chambres consulaires...) afin de faciliter l'accès à des formations en lien avec les besoins des territoires
    • valoriser l'engagement associatif en mettant en place des moyens de qualité, en le rendant visible, en facilitant l'accès à des formations, à facilitant la convivialité et les réseaux de bénévoles, faciliter leur transport, leur hébergement, leur restauration
    • organiser des évènements entre élus, entreprises, associations, bénévoles (ceux qui ont des besoins, ceux qui ont des compétences) afin de faciliter les mises en relation

    Pour les publics en difficultés d'insertion:

    • soutenir les entreprises d'insertion sur nos territoires
    • expérimenter un revenu minimum à l'échelle de l'Ariège notamment pour les saisonniers

     

     

    D'ici 2050, comment lutter contre la raréfaction de l'eau ?

    Les causes identifiées

    Parmi les causes identifiées de la raréfaction de la ressource en eau, on retrouve:

    • le réchauffement et le dérèglement climatique qui se traduit entre autre par la baisse du niveau d'enneigement
    • le vieillissement des réseaux
    • l'augmentation de la population et son corollaire: l'artificialisation des sols
    • les conditions de captage et de stockage de l'eau, notamment de l'eau qui ruisselle
    • certaines pratiques agricoles fortement consommatrices de la ressrouce en eau

    Sans rien faire d'ici 2050

    • nous mettrons en péril notre sécurité alimentaire
    • nous mettrons en péril notre sécurité industrielle, nucléaire, énergétique, agricole
    • nous subirons l'augmentation des coûts d'une ressource en eau devenue privée
    • nous augmenterons les conflits d'usage autour de l'eau
    • nous contribuerons à l'accroissement de la pauvreté
    Quelle autonomie énergétique d'ici à 2050 ?

    Les causes identifiées

    • la centralisation de la production énergétique
    • la force des lobbies
    • le coût financier des énergies renouvelables
    • la dépendance au nucléaire associée au manque de recherche-formation sur les alternatives au nucléaire
    • la topographie sinueuse et l'exploitation forestière
    • le manque de communication et d'acceptabilité sociale des énergies renouvelables sur les territoires
    • des habitats et des bâtiments énergivores
    • le tout diesel des déplacements
    • le manque général de sobriété énergétique (de sur-consommation énergétique)

    Si l'on ne fait rien d'ici à 2050

    • augmentation de la précarité énergétique
    • aggravation du dérèglement climatique
    • augmentation de la contamination de l'air

    Nos solutions

      • favoriser le mix énergétique
      • développer les habitats passifs
      • optimiser les pertes d'énergie dans les réseaux

    2050, un désert médical ?

    Les causes identifiées

    • Les conditions de travail des médecins confrontés à l'isolement professionnelle et aux complexités administratives pour leur installation et durant leur vie professionnelle
    • La vie sociale et culturelle différente des habitudes sociales et culturelles urbaines
    • De plus en plus de médecins privilégient le salariat
    • La difficulté de trouver un emploi pour le conjoint dans sa catégorie socio professionnelle à proximité de son domicile
    • Une patientèle de plus en plus exigeante

    Notre pouvoir d'agir

    • Favoriser les logements collectifs pour les internes
    • Améliorer le maillage des services de proximité
    • Améliorer la visibilité de l'offre culturelle et sociale
    • Mettre en place un réseau des ambassadeurs comprenants des professionnels de différents secteurs (professionnels de santé, du développement économique notamment pour résoudre les problématiques d'emploi du conjoint, du logement...)
    • Structurer un réseau de médecins remplaçants
    • Développer, et féderer un réseau territorial de maisons de santé
    Quelle résilience de l'artisanat dans un contexte d'économie verte et de reprise-transmission ?

    Les causes identifiées

    • le vieillissement des chefs d'entreprise
    • le manque d'anticipation des reprises-transmissions
    • le manque de repreneurs notamment du fait de la prise de risque financière au moment de la reprise
    • le conservatisme des instances
    • la dévaluation des métiers artisanaux auprès des jeunes
    • l'industrialisation de l'artisanat (ex: boulangeries)
    • disparition des savoir-faire artisanaux
    • le salariat privilégié et vécu comme plus confortable que l'entrepreneuriat
    • la perte générale de qualité sur les produits

    Notre pouvoir d'agir

    • Favoriser les immersions en milieu professionnel et ce dès le collège
    • Revaloriser l'apprentissage
    • Faciliter l'installation des repreneurs via l'accompagnement et la simplification administrative
    • Organiser les parrainages et le tutorat
    • Structurer la Gestion Prévisionnelle des emplois et des compétences
    Comment anticiper aujourd'hui en terme de formation les besoins en 2050 ?

    Les causes identifiées

    • baisse de l'activité aéronautique
    • développement des technologies des filières environnementales
    • gestion des déchets, tri (ressourcesries/recycleries)
    • reprise-transmission
    • vieillissement de la population
    • perte du lien social
    • complexité administrative sur le développement des activités économiques
    • changement des pratiques agricoles
    • société numérique
    • développement de nouvelles formes d'éco-tourisme
    • mobilité et questions d'accès aux formations
    • concurrence entre universités urbaines/rurales
    • développement des mono cultures et de l'agriculture intensive au détriment des petites exploitations agricoles
    • pertes de liens sociaux

    Notre pouvoir d'agir

    • accompagner les besoins d'emplois sur les secteurs du lien social, de la santé, de l'aide à la personne, aux déchets, à l'économie circulaire...
    • adapter l'université et les autres établissements aux métiers de demain
    • lutter contre le décrochage des jeunes en milieu scolaire et des adultes en formation professionnelle
    • anticiper les reconversion et les besoins de formations (éco tourisme, aéronautique, agriculture...)
    • mettre en place un accompagnement dédié aux transmissions d'entreprises et simplifier les démarches administratives
    Souveraineté alimentaire, un horizon atteignable d'ici 2050 ?

    Les causes identifiées

    • Accès au foncier difficile
    • Dérèglement climatique et raréfaction des ressources disponibles
    • Cultures alimentaires des consommateurs (dépendance à l'importation, aux supermarchés, aux grandes surfaces)
    • Difficulté du travail agricole devenu peu attractif se traduisant par une diminution des exploitations agricoles et du nombre d'agriculteurs
    • Manque de production virvière
    • Des pratiques agricoles centrées sur des mono cultures
    • La déprise agricole et la diminution des surfaces agricoles utiles
    • La rentabilité des cultures et activités agricoles

    Notre pouvoir d'agir

    • Définir les indicateurs de la souveraineté
    • Accès sur l'offre de formation
    • Adapter la production aux ressources présentes sur le territoire
    • Préserver la qualité des sols sur le temps
    • Inciter via des aides au changements de cultures et de pratiques agricoles
    • Education à la santé pour une meilleure nutrition
    • Améliorer la gestion de l'eau en agriculture
    • Réduire l'empreinte carbone
    Comment sortir de l'autosolisme d'ici à 2050 ?

    Les causes identifiées

    • un monde pressé
    • un coût encore accessible du pétrole
    • l'individualisme: perte de relations sociales, peurs, méfiance, paresse...
    • des habitudes de confort
    • prix du foncier
    • trop peu d'alternatives proposées à l'autosolisme
    • compétence AOM
    • manque de coordination des politiques publiques
    • coût d'investissement et de fonctionnement des collectivités publiques
    • la difficulté de mailler un territoire rural et de montagne avec des habitats isolés, des distances longues et sinueuses

    Notre pouvoir d'agir au plus proche des territoires mais aussi entre intercommunalités

    • sensibiliser autour des solutions que l'on doit apporter
    • mettre en cohérence les lieux de vie et les lieux d'emploi
    • créer de nouvelles formes de solitdarités (l'isolement social renforce l'autosolisme)
    • réinventer de la solidarité au sein de nos territoires
    • développer une politique publique de coopération territoriale
    • aller au plus proche des personnes dépendantes et en difficultés

    Nos partenaires

    Logos partenaires PETR Ariège
    Projet cofinancé par le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural
    L'Europe investit dans les zones rurales

    Paramétrages de cookies

    ×

    Cookies fonctionnels

    Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

    Mesure d'audience

    Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

    Contenus interactifs

    Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript638b12c636b12ReCAPTCHA, Google NotAllowedScript638b12c63679fMaps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

    Réseaux sociaux/Vidéos

    Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

    Session

    Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

    Autres cookies

    Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.